Testé : O’Bidul, la nouvelle table incontournable de Marseille

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour le repas du midi il y a deux écoles : les routiniers et les aventuriers. Le routinier prépare son repas, mange à son bureau ou va cinq fois par semaine dans la même brasserie. Il embrasse le patron et se voit offrir le café car comme il le dit si bien « on vient tous les jours »…

L’aventurier considère que la pause du midi est un moment empli d’opportunités qu’il faut rentabiliser à tout prix. Ainsi il reste à l’affût de tous les bons plans : banc ensoleillé dans un parc, café avec vue sur la mer ou nouveau food truck à l’autre bout de la ville.

Cet article s’adresse autant aux routiniers qui pourront briser leur train-train qu’aux aventuriers en mal d’une nouvelle adresse de choix.

Nous avons testé le restaurant O’Bidul situé dans le centre-ville de Marseille, dans l’ancestrale rue de la Palud. Cette petite rue a toujours abrité de drôles d’adresses et sa seule qualité n’est pas d’être « parallèle à la Rue de Rome » mais de laisser des concepts se développer : magasin de skate, de mangas, de bijoux, de baskets…L’hyper spécialisation est de rigueur et on ne pouvait meilleure rue pour O’Bidul !

Fabrice Bazin, le tenancier des lieux, a choisi de faire peu mais très bien. Avec sa demi-douzaine de tables, inutile de dire que le lieu est assez intime, mais dans le bon sens du terme, celui où l’on se sent à l’aise et en confiance. En salle et en cuisine, le patron officie avec sourire et efficacité.

On le croirait évadé d’une émission de cuisine comme Top Chef tant les plats font penser à ceux qui défilent sur nos écrans. En voyant la carte qui ne contient que deux entrées, deux plats et deux desserts, vous comprenez le choix de Fabrice Bazin :  il n’a pas besoin d’expliquer que son concept est de travailler de beaux produits, de ne faire que du frais etc…C’est implicite, ça se voit, ça se sent, ça se déguste !

En entrée, nous optons pour une fourme d’Amber croustillante, c’est léger, parfumé et ça joue à merveille son rôle de préambule. Pour le plat le choix est donné entre poisson et viande. Côté poisson le patron propose du thon et de la rascasse. La personne qui m’accompagne formule alors une interrogation légitime et un peu abrupte : « c’est quoi le meilleur avec votre risotto ? ». Il faut du métier pour répondre avec finesse à une question si directe mais Fabrice Bazin n’en manque pas et met en exergue une évidence : « Le thon, on en mange plus souvent… » Forcément, la rascasse devient un choix qui s’impose et dont on ne regrette pas une bouchée. Pour ma part le carré de porc  pourrait servir de mètre-étalon tant la cuisson est maîtrisée.

On pourrait s’arrêter là mais ne pas prendre de dessert après un tel repas c’est comme refuser de voir la fin d’un bon film. A l’ananas rôti nous préférons l’espuma au chocolat au lait et ce dessert tout en légèreté finit de nous convaincre que l’adresse nécessite d’être revisitée.

Côté prix 17€ entrée/plat ou plat/dessert, raisonnable en soi, très raisonnable rapporté à la qualité des lieux.

O’Bidul ce n’est que sur réservation, alors pensez à passer un petit coup de téléphone à Fabrice Bazin pour réserver votre précieuse table, ce coup de fil pourrait bien changer votre journée et vos habitudes culinaires !

Restaurant : O’Bidul 79 de la Palud 13006 Marseille

Sur réservation au 04 91 33 93 78

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s